Trouver un membre Offres d'emploi
FR EN

Le mentor : un professionnel d'expérience!

Futur mentor

Membre chevronné reconnu par l’OTTIAQ, le mentor transmet ses connaissances au mentoré en plus de partager son expérience.

Pour devenir mentor, vous devez remplir certains critères. Vous devez également suivre une courte formation offerte par la permanence de l’OTTIAQ une fois votre candidature acceptée. Et vous devez suivre la formation sur l’éthique, la déontologie et les normes de pratique professionnelle si vous ne l’avez pas déjà suivie.

Vous serez jumelé à un mentoré qui a le même profil professionnel que vous (traduction ou terminologie), qui exerce dans la même combinaison de langues et, dans la mesure du possible, dans les mêmes domaines.

Le programme de mentorat peut se dérouler dans le cursus universitaire des programmes de traduction reconnus par l’Ordre, en entreprise, en situation de travail autonome, selon la formule BT ou dans un stage coop. Le mentor n’est pas tenu de fournir au candidat le volume de travail requis pendant la durée du programme. L’entreprise pour laquelle le mentoré est employé ou pour laquelle il effectue son stage coop lui fournira les textes. Dans les autres cas, le mentoré fournira ses textes s’il est en situation de travail et l’Ordre fournira les textes dans les autres cas.

Vous aimeriez être mentor?

Voici les critères :

  • exercer la même profession que le candidat;
  • posséder un minimum de cinq années d’expérience pertinente;
  • être inscrit au tableau de l’Ordre depuis au moins cinq ans;
  • n’avoir jamais fait l’objet d’une sanction autre que celle prévue par le paragraphe (a) du premier alinéa de l’article 156 du Code des professions et imposée par le conseil de discipline de l’Ordre ou de toute autre instance disciplinaire;
  • ne s’être jamais vu imposer par le conseil d’administration, en application des dispositions du Code des professions, un cours ou un stage de perfectionnement, ni une limitation ou suspension de son droit d’exercice.

 

Rôle du mentor

  • Communiquer son savoir-faire et faire profiter le mentoré de ses conseils et de son expérience pour l’aider à développer son autonomie et à intégrer les compétences acquises dans le contexte de la pratique professionnelle.
  • Jouer un rôle d’évaluateur, car il doit produire des rapports d’évaluation mensuels (évaluation d’un échantillon de 1000 mots par mois, choisi au hasard dans les 5000 mots fournis par le mentoré).

Au terme du programme, le mentor doit dresser le bilan de l’aptitude du mentoré à exercer la profession selon les normes reconnues et formuler un avis à l’intention du comité de l’agrément dans le mois suivant la fin du programme.

L’Ordre estime à une vingtaine d’heures l’encadrement exigé par le programme sur une période de six mois, à raison d’une rencontre par mois.

Consultez les types de mentorat.

Consultez les activités et les formulaires d’évaluation.

Rétribution

Pour l’encadrement d’un mentoré, l’Ordre accorde au mentor une rémunération de 400 $ payable après le dépôt du rapport final.

Pour soumettre votre candidature

Faites parvenir votre curriculum vitae à Hélène Gauthier.

Vous désirez plus de renseignements?

Communiquez avec Hélène Gauthier au 514 845-4411 ou 1 800 265-4815, poste 1224.