Visualiser dans votre navigateur  
L’antenne express  5 décembre 2018   
DES NOUVELLES DE VOTRE ORDRE
Congrès annuel et journée de formation continue
 
Notre congrès annuel, dont le partenaire principal était Versacom, a connu un franc succès! Près de 400 participants se sont régalés de conférences inspirantes et sont repartis la tête pleine d’idées!
En témoignent ces commentaires de participants, que nous sommes fiers de vous transmettre :
 
« J’ai aimé l’excellente énergie de cette journée, apportée en particulier par Hugo Dubé dès le matin. »
 
« Les pauses étaient assez longues pour qu'on puisse réseauter. La grande salle avec ses différentes aires était parfaite. Il y avait assez de place pour circuler. »
 
« J’ai apprécié le sujet et la qualité des conférences par des vrais experts dans le domaine. C'était – finalement – un congrès par les praticiens pour les praticiens! Il traitait des questions que les traducteurs se posent jour après jour. Et le fait de recevoir quelques réponses concrètes ou au moins une idée sur les différentes pistes à suivre faisait l’affaire pour moi et valait l’effort de venir du Nouveau-Brunswick. »


Consultez le compte rendu complet.
 
Rappel – Concours de nouvelles Micheline-Simard

Vous avez jusqu’au 7 janvier 2019 pour soumettre votre candidature. Allez-y!
Nouveauté sur le Portail OTTIAQ – Demande d’agrément
 
Vous souhaitez présenter une demande d’agrément à l’Ordre? Vous pouvez dès à présent remplir votre demande et soumettre vos documents en ligne en toute sécurité grâce à notre nouveau module d’admission du Portail OTTIAQ! Commencez dès maintenant le processus; vous pourrez l’interrompre et le reprendre à tout moment! De plus, vous pourrez consulter l’avancement de votre dossier en tout temps.
OFFRES D'EMPLOI 
Vous trouverez toutes les offres d’emploi dans la Zone membres de notre site Web.
FORMATIONS DE L'OTTIAQ
L'ABC de la comptabilité et
Ma comptabilité avec Sage 50


Voici les nouvelles dates : 18 et 25 janvier 2019

La date limite pour s'inscrire est le 12 décembre 2018.


S'inscrire
AUTRES ÉVÈNEMENTS ET FORMATIONS
Offre exclusive pour les membres et les candidats à l’exercice de l’OTTIAQ!

La Faculté de l’éducation permanente de l’Université de Montréal (FEP) offre de nouveau cet hiver la possibilité aux membres et aux candidats à l’exercice de suivre trois cours crédités de ses certificats de traduction. 

Vous devrez faire une demande d’admission en tant qu’étudiant libre et, une fois votre admission confirmée, vous communiquerez avec le responsable du programme pour votre inscription. Les places sont limitées; inscrivez-vous rapidement!

 
TRA2092G – Les outils informatiques en traduction
 
Vous souhaitez mettre à jour vos connaissances sur les outils d’aide à la traduction, notamment SDL Trados Studio?
Cours de 45 heures en laboratoire offert le vendredi soir de 18 h à 21 h

Enseignant : Christian Mayer, traducteur agréé


S'inscrire

TRA2305G – Interprétation en milieu social
 
Rôle et fonctions de l’interprète en milieu social. Influence culturelle (non-verbal, valeurs, croyances). Notions et techniques de base d’interprétation.
Cours de 45 heures offert sur trois fins de semaine de 8 h 30 à 17 h

Enseignante : Nayiri Tavlian, interprète en milieu social


S'inscrire
TRA3400G – Initiation à la localisation 
 

Vous souhaitez être initié au concept de localisation en lien avec la traduction ainsi qu’aux techniques de gestion d’un projet de localisation? Cours de 45 heures en laboratoire offert sur 6 samedis, de 9 h à 17 h 30

Enseignant : Christian Mayer, traducteur agréé


S'inscrire
Les anglicismes : faut-il toujours les remplacer?
 
Présentatrice : Mireille Elchacar
« Anglicisme » est-il synonyme de faute pour vous? Cherchez-vous toujours à les débusquer, parce qu’ils représentent un « mauvais français »? Comment ne pas traverser la frontière entre français soigné et purisme? La formation vise à se pencher sur la question des emprunts à l’anglais de manière objective.

Objectif : Se doter de critères raisonnés permettant de faire un choix éclairé à l’égard des anglicismes en situation professionnelle.

Contenu : La formation comportera des notions théoriques et des exercices pratiques.
  • L’histoire de la pénétration des anglicismes en France et au Québec sera rapidement évoquée, pour faire comprendre la réaction actuelle des francophones du Canada à leur égard;
  • Les concepts de variation linguistique seront appliqués aux anglicismes;
  • Les différents ouvrages de référence et autres outils en matière d’anglicismes seront survolés;
  • Un regard sera porté sur les équivalents français proposés par les instances officielles.
 
Mireille Elchacar a fait des études en rédaction française et en traduction avant de faire une maîtrise et un doctorat en linguistique. Elle a travaillé au Dictionnaire Usito, qui décrit le français québécois standard. Depuis 2007, elle enseigne la linguistique à l’Université de Sherbrooke, où elle donne le cours « Anglicismes au Québec », et offre régulièrement des formations sur la langue française.

Date : Samedi 13 avril 2019
Heure : de 10 h à 17 h

Endroit
Université de Sherbrooke

Renseignements, tarifs et inscription
International Terminology Summer School de 2019
 
Si vous souhaitez participer l’an prochain à un événement amusant, où rires et apprentissages font bon ménage, dans le cadre enchanteur de Vienne, en Autriche, inscrivez-vous dès maintenant à l’International Terminology Summer School qui aura lieu du 8 au 12 juillet 2019.

Consultez le programme.

Et profitez du tarif préférentiel avant le 12 décembre 2018 
Offre promotionnelle de SAP Terminology

SAP Terminology a le plaisir de vous offrir un code promotionnel pour un rabais de 20 % à l’achat d’un de ses produits avant 2019.

Profitez-en!
CODE PROMOTIONNEL : OTTIAQ_S53JT61F
Atelier-colloque sur l’interprétation solidaire

L’atelier-colloque sur l’interprétation solidaire du 23 novembre s’est avéré une expérience fort enrichissante. D’une part, Marie Boti nous a entretenus de son parcours professionnel et de ses expériences formatrices en interprétation solidaire, c’est-à-dire bénévoles, pour soutenir une cause! De plus, elle nous a appris que de nombreux organismes de Montréal ont grandement besoin d’inter-prêtes pour donner de leur temps! 

D’autre part, Linda Ballantyne, présidente d’AIIC-Canada et interprète agréée, nous a fait part des lignes directrices de l’AIIC pour l’interprétation bénévole. Nous avons également discuté de l’importance de favoriser les interprètes locaux afin d’éviter le « tourisme d’interprétation ».
 
Plusieurs interprètes membres de l’AIIC se sont également joints à nous. Comme d’habitude, nous avons eu des échanges fructueux et chaque participant a pu faire de nouvelles connaissances. Si vous souhaitez faire partie de notre liste d’envoi afin de recevoir de l’information sur nos prochaines activités, veuillez communiquer avec Lauren Michaels (interpretequebec@gmail.com) ou Myrlène Metellus (myrlenemetellus@gmail.com) afin que nous puissions vous ajouter à notre liste.

DANS LE MONDE LANGAGIER
Appel de candidatures – Centre international de traduction littéraire de Banff 
du 3 au 22 juin 2019


Unique en Amérique du Nord, le Centre international de traduction littéraire de Banff (CITLB) accueille chaque été une quinzaine de traducteurs de partout dans le monde pour réfléchir, travailler et discuter avec des spécialistes et des pairs dans une atmosphère conviviale et un milieu enrichissant et inspirant.

Le CITLB reçoit des traducteurs des Amériques dont le projet en cours porte sur une œuvre littéraire de n’importe où dans le monde ainsi que des traducteurs des quatre coins du globe qui travaillent à une œuvre littéraire des Amériques. Le programme de trois semaines se déroule en français, en anglais et en espagnol, et regroupe des étudiants, des traducteurs émergents et des professionnels de la traduction littéraire. Les candidats peuvent demander une aide financière.

Vous trouverez plus de détails ainsi que la marche à suivre pour soumettre votre candidature sur le site Web du CITLB  
Chronique de terminologie

Au terme de ce dernier volet sur les rapports logiques, on aura fait le tour des principales relations logiques et de leur effet sur des faux synonymes ou des quasi-synonymes.
Qu’y a-t-il de commun…
  • Entre une bouteille de vin qui se fracasse au sol et une bouteille de porto plus chanceuse, qui se fait siffler en cinq minutes chrono?
  • Entre l’Angleterre et la Grande-Bretagne?
  • Entre un oiseau et un canari?
  • Entre les loups et la meute?
Il y a certaines choses en commun, mais aussi des distinctions fondamentales.
  • La bouteille sera tantôt contenant, tantôt contenu.
  • Le « Union Jack » réunit les croix de trois nations : celles de saint Georges (Angleterre), de saint André (Écosse) et de saint Patrick (Irlande). Il présente donc l’agrégat de ses parties. L’emblème du Pays de Galles est absent de l’équation.
    Même démarche pour la bannière étoilée, qui contient les cinquante étoiles symbolisant les États de l’Union. De la Partie au Tout. L’Européen qui indique « Cet été, je vais en Amérique » veut donc dire qu’il ira aux États-Unis. Inversement, le Canadien qui note qu’il va en Angleterre veut dire qu’il sera en Grande-Bretagne – voire au Royaume-Uni, entité englobant l’Irlande du Nord, en plus de la Grande-Bretagne.
  • Diriez-vous qu’un canari fait partie des oiseaux ? Oui, mais il ne s’agit pas pour autant d’une relation de la Partie au Tout. On parle ici d’un type précis, au sein d’une famille qui se situe en amont dans l’arbre des connaissances. On ne va pas du petit au grand. On va du général au particulier. Du Générique au Spécifique.
  • Les loups qui s’ameutent forment un groupe structuré, hiérarchisé : la meute.
Comment faire la part des choses? Dans le doute, il suffit de formuler l’axiome suivant : Tout X est un Y, mais l’inverse n’est pas vrai (par exemple, tout canari est un oiseau, mais l’inverse n’est pas vrai).
  • Si l’axiome fonctionne, on est en présence d’un Générique/Spécifique (Hyperonyme/Hyponyme).
  • Quand il ne fonctionne pas, on est devant une relation de la Partie au Tout (on ne peut pas dire : « Toute Angleterre est une Grande-Bretagne, mais l’inverse n’est pas vrai. » Ni le contraire. Cela relève donc du petit au grand. De la Partie au Tout. Dans une relation normale de la Partie au Tout, la question du pluriel ne se pose pas. La Grande-Bretagne n’est pas la somme de plusieurs Angleterre.
  • Par contre, quand s’ajoute l’idée de pluriel (une classe est la somme de plusieurs élèves ou étudiants) dans une relation de Partie au Tout, on parle de Collectif/Partitif. 
 
Il s’agit là de distinctions pratiques pour le choix des synonymes. Surtout quand l’anglais et le français ne voient pas les choses sous le même angle. Autrement dit, presque toujours…
 
Consultez le tableau des rapports logiques
 
Formation rapide et problèmes linguistiques
 
Depuis que 700 000 Rohingyas ont échappé à la persécution au Myanmar et ont fui au Bangladesh, il y a plus d'un an, de nombreux Bangladais se sont soudainement trouvés de nouveaux emplois d’interprètes. Le problème est que le rohingya et le chittagonien, respectivement un dialecte et une langue, sont apparentés mais non identiques.
 
Les interprètes, pour la plupart formés très rapidement, doivent faire de leur mieux pour comprendre une autre langue et certains dialectes afin de combler les lacunes laissées par les différences culturelles et les tabous.

Lire l’article complet de la revue The Economist
Langues officielles, faites le nécessaire!
 
Les parlementaires fédéraux ont fait la promesse, il y a déjà trop longtemps, d’améliorer la qualité des services d’interprétation en langues officielles, promesse qui n’a pas été tenue.
 
Depuis plusieurs années, les ministères et organismes ont le loisir de recruter les interprètes de leur choix, y compris des interprètes qui ne répondent pas aux exigences du Bureau de la traduction. Malgré la directive du premier ministre qui demandait de « poursuivre la mise en œuvre des réformes qui amélioreront la qualité et la capacité des services offerts par le Bureau de la traduction », les ministères et les organismes fédéraux recrutent les interprètes de leur choix même si ces nouvelles recrues minent la qualité de l’interprétation en langues officielles. Leur basse tarification permet, entre autres, de diminuer les factures un peu trop salées.

Pour lire la suite de cet article rédigé par Nicole Gagnon, porte-parole du Canada à l'Association internationale des interprètes de conférence, cliquez ici.

 
Modifier votre profil | Annuler l’abonnement | Visualiser dans le navigateur
Tous droits réservés © 2018 OTTIAQ,