Visualiser dans votre navigateur  
L’antenne express  20 novembre 2018   
DES NOUVELLES DE VOTRE ORDRE
Soirée de reconnaissance des bénévoles

 
Saviez-vous qu’il y a plus d’une vingtaine de comités et de groupes de travail actifs à l’Ordre? Que plus d’une centaine de bénévoles y consacrent de nombreuses heures et aident ainsi la permanence à faire fonctionner notre Ordre? MERCI, chers bénévoles, de votre engagement. Comme le disait Confucius « Il reste un peu de parfum à la main qui donne des roses ». Il y a un peu de vous dans notre Ordre et vous pouvez en être bien fiers! Le 8 novembre dernier avait lieu la soirée de reconnaissance de nos bénévoles. Les participants ont pu expérimenter la réalité virtuelle et visiter l’exposition sur l’espace au Centre Phi.
 
Voir toutes les photos de cette soirée bien spéciale!
 
Nouvelles du conseil d’administration

Le CA s’est réuni le 1er novembre 2018. Lire le compte rendu de cette réunion :
Certification de documents originaux

Des membres ont porté à notre attention le fait qu’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada, dans son site Web, indique que :

Si la traduction n’est pas effectuée par un membre en règle d’un ordre provincial ou territorial des traducteurs et interprètes au Canada, vous devez fournir un affidavit sous serment qui atteste l’exactitude de la traduction et de la maîtrise de la langue par le traducteur. Un traducteur agréé fournira à la fois une traduction certifiée et des copies certifiées des documents originaux.

L’Ordre précise qu’il n’est pas dans le mandat du traducteur agréé de certifier des documents originaux. Le traducteur agréé ne peut en effet que certifier ses propres traductions. Une lettre a été transmise au Ministère à ce sujet. Nous lui avons suggéré de remplacer la dernière phrase du paragraphe par celle-ci :

Un traducteur agréé fournira une traduction certifiée ainsi que des copies certifiées des documents traduits.

À ce jour, l’OTTIAQ n’a pas reçu de confirmation du Ministère, mais fera une relance sous peu.



Prix Relève OTTIAQ en Outaouais

Félicitations à Marianne Cadieux, étudiante en traduction à l’Université du Québec en Outaouais (UQO), lauréate du prix Relève OTTIAQ!

Nous remercions chaleureusement l’UQO qui a invité notre président du conseil d’administration, M. Donald Barabé, à lui remettre le prix. L'UQO a également profité de l'occasion pour demander à ce dernier de faire une allocution sur l’OTTIAQ.
ÉVÈNEMENTS DE L'OTTIAQ
Congrès
 
Les 23 et 24 novembre aura lieu notre congrès, il est encore temps de vous inscrire!
Le congrès et la journée de formation continue, ce sont :
  • 14 ateliers et conférences
  • 400 langagiers et autant d’occasions de réseautage
  • Une vingtaine d’exposants
  • 28 merveilleux prix à gagner
Nous avons bien hâte de tous vous accueillir à cet événement qui s’annonce mémorable!
OFFRES D'EMPLOIS 
Vous trouverez deux nouvelles offres d’emploi dans la zone membres de notre site Web.
FORMATIONS DE L'OTTIAQ
L'ABC de la comptabilité et Ma comptabilité avec Sage 50

Changement de dates :18 et 25 janvier 2019

La date limite pour s'inscrire est le 12 décembre 2018.


S'inscrire
AUTRES ÉVÈNEMENTS
RAPPEL : L'interprétation solidaire, vous dites? Qu'est-ce que c'est?

Myrlène Metellus et Lauren Michaels, interprète agréée, vous invitent à participer à une conférence à ce sujet!

Pour en savoir plus et pour vous inscrire
Un cours de mise à jour sur les aspects généraux de l’interprétation simultanée en espagnol vous intéresse? Détails et inscription.
Rédaction et révision : du papier au web

Présentatrice : Sylvie Collin

 
Saviez-vous que le virage numérique des entreprises et organisations québécoises devrait s’accélérer dans les prochaines années? Aimeriez-vous participer à ce mouvement avec une offre de services linguistiques adaptée à l’environnement du web? Si vous souhaitez acquérir des bases solides en rédaction et en révision de textes web, cette formation est pour vous. Vous y apprendrez à concevoir et à structurer des textes en fonction des utilisateurs, ainsi que des techniques et des astuces de rédaction et de révision de textes web. Vous repartirez avec une meilleure perception du rôle que vous pouvez jouer dans la mise en ligne d’un site web.
Sylvie Collin a effectué ses études en rédaction professionnelle après plus de vingt ans de carrière en formation en entreprise. Elle détient un diplôme d’études supérieures spécialisées (D.E.S.S.) en gestion de la formation. Au fil des ans, elle a conçu et animé des dizaines de séminaires dans des domaines variés, au Canada et à l’étranger. Elle a acquis une solide expérience en rédaction et révision de matériel pédagogique. Aujourd’hui réviseure agréée (Réviseurs Canada) pigiste, elle a élargi sa pratique aux secteurs commercial et administratif sur support imprimé ou web. Mme Collin démontre une préoccupation constante pour la communication claire et concise adaptée au public cible.

Date : Vendredi 1er mars 2019
Heure : de 9 h à 16 h

Endroit
Université Laval
Pavillon Maurice-Pollack, local POL-3105
2325, rue de lUniversité, Québec (Québec)  G1V 0A6
Stationnement payant sur place
 
Pour les renseignements sur les tarifs et pour vous inscrire, cliquez ici
DANS LE MONDE LANGAGIER

 Druide informatique lance Antidote 10!

À l'occasion de son 25e anniversaire, Druide informatique lance Antidote 10, une nouvelle édition de son célèbre logiciel. Parmi quelque 120 nouveautés, tant pour le français que l'anglais, le correcteur facilite la rédaction de textes plus inclusifs et plus lisibles. Les dictionnaires unissent les deux langues en donnant la traduction de 2,5 millions de mots et expressions. Les utilisateurs peuvent également profiter d'un nouveau service optionnel qui permet notamment de synchroniser leurs dictionnaires personnels entre plusieurs appareils. 
 
Antidote 10 ajoute à son volet de correction du style deux filtres inédits : le filtre d'inclusivité, qui permet de signaler les éléments du texte qui contribuent à une représentation équitable des femmes et des hommes, comme les noms de rôles et leurs qualificatifs. Onze articles liés à ce filtre pourront vous aider à bien l’utiliser et à faciliter votre rédaction. Aussi, le filtre de lisibilité offre l'indice de lisibilité Antidote, entre zéro (peu lisible) et cent (très lisible) et surligne dans le texte les éléments à améliorer, par exemple, des phrases trop longues, des mots rares ou étrangers, des acronymes ou des cascades de compléments.
 
Des ajouts importants…
Près de mille nouveaux mots et locutions y ont été ajoutés, comme cuichette, inclusivité et sociofinancement, ainsi que 10 000 synonymes et 28 000 cooccurrences. Antidote 9 ouvrait la dimension de l'anglais avec des outils parallèles à ceux du français. Antidote 10 va plus loin et forge des liens entre les deux langues. Le dictionnaire des définitions affiche plus de 800 000 traductions de tous les mots, locutions et proverbes et aussi de la détection de 3500 constructions lourdes. La traduction de 1,7 million de cooccurrences est maintenant possible, tant du français à l'anglais que de l'anglais au français.
 
Antidote 10 fonctionne avec Windows, Mac ou Linux. Cette dernière version est offerte au prix de 129,95 $. Pour plus de détails, visitez : https://antidote.info/fr

Source : Druide informatique inc.
Recherché : traducteur parlant couramment l’emoji!
 
Saviez-vous que la traduction de pictogrammes, dont le sens peut ne pas être le même d’une culture à l’autre, est un secteur « en potentielle croissance »?
 
Today Translation, une agence de traduction londonienne, est à la recherche d’un nouveau talent : traducteur d’emojis (également connu sous le nom « émoticônes »). Selon la description de tâches, le traducteur devra comprendre et savoir expliquer les malentendus dans la communication par emoji et établir des liens avec ceux qui sont les plus souvent utilisés.
 
Ces emojis, créés au Japon, sont désormais aussi communs que les chiffres et les lettres et même en croissance exponentielle.
 
Par contre, les plus populaires et les plus utilisés d’entre eux ne veulent pas tous dire la même chose d’une culture à l’autre. En voici quelques exemples :

La BBC rappelle que l’emoji « au revoir » peut signifier simplement « au revoir » en anglais ou en français. En Chine, en revanche, envoyer cet emoji veut dire « tu n’es plus mon ami désormais ».
 
Le mot « crotte » veut dire « bonne chance » en japonais, de sorte qu’on s’envoie l’emoji pour s’encourager avant un examen ou un entretien d’embauche. Il serait logique de l’utiliser également en France, mais ce n’est pas le cas.

Finalement, l’emoji représentant une aubergine est utilisé comme symbole phallique en Occident. Attention si vous comptiez l’utiliser pour parler d’une recette que vous aviez envie d’essayer prochainement!


Une langue ou des nuances d’émotion?

La société de claviers intelligents SwiftKey a mené en 2015 une étude, à partir des données de ses utilisateurs pour tenter d’établir les différences d’usage d’emojis, d’un pays à l’autre. Il en ressort que :
  • La France est le seul pays où le « smiley » n’est pas en première position, devancé par le cœur;
  • La classification des emojis par catégories permet également de montrer que si les visages restent les plus utilisés partout, certains pays affectionnent certaines catégories plus que d’autres;
  • Les emojis qui s’apparentent à de la violence et à des armes sont en première position au Canada.
L’entrée des emojis dans la communication courante poussait récemment un professeur de l’université de Bangor, au Royaume-Uni, à parler de « la langue qui évolue le plus vite de l’histoire », à la fois parce que les emojis ont été très vite adoptés et parce que leur sens évolue rapidement. Il comparait leur évolution à d’autres systèmes pictographiques, dont les hiéroglyphes de l’Égypte ancienne.
 
Source : Le Monde Par Big Browser
Un traducteur de hiéroglyphes avant 2019!

 

C’est lors du Google Cloud Next '18, qui s'est tenu à Londres, que le moteur de recherche et le studio Ubisoft (à qui l'on doit notamment le jeu Assassin's Creed), ont annoncé l'arrivée d'un traducteur de hiéroglyphes avant la fin de l'année.

En temps normal, lorsque l’on évoque Ubisoft dans l’actualité, c’est pour parler de l’univers des jeux vidéo, sauf que cette fois-ci, on se rapproche plutôt du domaine de la culture, voire de la recherche scientifique puisque l’entreprise dit travailler sur un traducteur de hiéroglyphes, né d’un partenariat entre Ubisoft et Google.
 
« Notre mission, vous la connaissez : c’est de divertir. Mais plus que ça, notre volonté actuelle est d’enrichir la vie des personnes. C’est pour cette raison que nous sommes allés plus loin que le développement d’un jeu, nous nous sommes convaincus que nous avions un rôle à jouer dans la recherche. », a expliqué Pierre Miazga, directeur de projet chez Ubisoft.
 
Ubisoft s’est donc attelé à un vaste projet aux côtés de Google, à savoir traduire les hiéroglyphes pour mieux comprendre la culture égyptienne. Les deux entreprises ont alors lancé “The Hieroglyphics Initiative” en septembre 2017.
 

 

Un défi de taille rendu possible grâce à l’aide des internautes


Le hic quand on veut créer un traducteur d’une langue morte, basée sur des symboles, c’est qu’il faut produire une base de données de départ qui servira à alimenter l’outil de machine learning de l’intelligence artificielle. Pour parvenir à cette fin, Google et Ubisoft ont sollicité l’aide des internautes en leur demandant de se rendre sur un site Internet, conçu pour ce projet, afin de contourner de vrais hiéroglyphes pour alimenter l’intelligence artificielle avec 40 000 symboles de départ.
 
Les internautes ont répondu massivement et le responsable d’Ubisoft remercie la communauté pour ce travail exemplaire : « nous ne savions pas à quoi nous attendre lorsque nous avons demandé de l’aide, c’était une première à bien des égards. Une vraie réussite! « The Hieroglyphics Initiative » n’aurait pas fait un tel progrès sans la contribution des internautes. ».
 
Ubisoft et Google promettent que le traducteur de hiéroglyphes sera disponible en 2019. Espérons que la communauté scientifique et les égyptologues amateurs sauront faire un bon usage de ce traducteur pour nous faire découvrir régulièrement de nouvelles choses sur cette culture fascinante.


Source : begeek Par Emmanuel Ghesquier
La chronique de terminologie

Dans ce deuxième volet sur les rapports logiques, on revoit pourquoi les parfaits synonymes au sein d’une même langue ne courent pas les rues.
 
Qu’y a-t-il de commun…
  • Entre une courbe (statistique) et une autre courbe (d’apprentissage)?
  • Entre une vioque et une personne âgée, toutes deux du troisième âge?
  • Entre les truffes et l’or brun?
  • Entre le bœuf et la vache?
  • Entre le *piste-et-pelouse (track & field) et l’athlétisme ?
Certaines choses en commun, mais certainement pas tout.
 
Ainsi, on pourrait tracer, en abscisses et ordonnées, une courbe, donc un graphique, illustrant ici l’apprentissage d’un parler mûri, mesuré et diplomatique.
 
Ceux qui retiendront vite la formule présenteront une solide progression. Une bonne courbe d’apprentissage. Ils auront compris en une heure plutôt que deux.
 
Ils verront que l’appellation vieux est péjorée – sans doute moins que PPH (passera-pas-l’hiver) ou que vioque – et que ce mot gagnerait à être remplacé par personne âgée (terme neutre), ou par aîné et personne du troisième âge (termes méliorés).
 
Pour vivre longtemps, ces sages se nourriront bien. Ils sauront goûter les finesses de l’or brun. Mmm, une nappe de truffes sur du bœuf bourguignon. De la chair de vache au goût de revenez-y!
 
Idéalement, les aînés pratiqueront aussi certains sports, comme l’athtlétisme (track and field) – et non pas le bien-trop-concret *piste-et-pelouse.
 
À tout âge, la vie est une course. 
 
Consulter le tableau
 
Chronique rédigée par Carlos del Burgo, traducteur agréé et terminologue agréé.
Modifier votre profil | Annuler l’abonnement | Visualiser dans le navigateur
Tous droits réservés © 2018 OTTIAQ,