Congrès annuel et journée de formation continue

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le comité du programme du congrès et le comité de la formation continue vous donnent rendez-vous au prochain congrès annuel et à la journée de formation continue, qui se tiendront les vendredi 23 et samedi 24 novembre 2018.

Appel à communications en vue du congrès 2018 de l’OTTIAQ

L’Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec (OTTIAQ) vous invite à soumettre une communication en vue de son prochain congrès annuel, qui se tiendra le vendredi 23 novembre 2018 de 9 h à 17 h, au Palais des congrès de Montréal.

Le congrès annuel représente l’événement phare de l’OTTIAQ et réunit plusieurs centaines de langagiers professionnels, d’étudiants et d’autres experts des domaines de la traduction, de la terminologie et de l’interprétation. L’OTTIAQ est le plus grand regroupement de langagiers au Canada et se veut la référence au Québec en matière de traduction, de terminologie et d’interprétation.

Pour soumettre une communication

  • Remplir le formulaire d’appel à communications en français ou en anglais
  • Inclure une photo portrait en couleur (haute résolution)
  • Envoyer le dossier à l’attention du « comité du programme du congrès » par courriel à ottiaq@ottiaq.org avant 16 h le vendredi 16 mars.

Thème 2018 : Les relations humaines à l’ère de l’intelligence artificielle

À l’ère de l’intelligence artificielle et du tout numérique, le monde professionnel et industriel subit une profonde transformation. Les professions langagières n’y échappent pas. Mais comment les langagiers professionnels réagissent-Ils? Se sentent-ils carrément envahis, impuissants ou voient-ils la situation d’un bon œil?

Cette année, dans le cadre du congrès, nous souhaitons amorcer une réflexion sur les enjeux de taille que soulève cette nouvelle réalité sur les plans humain et professionnel. Des séances pratiques alimenteront cette réflexion pour permettre aux langagiers professionnels, qu’ils soient travailleurs autonomes ou salariés, d’adopter les meilleures pratiques dans leur environnement de travail. Ils pourront ainsi mettre les choses en perspective, prendre position et s’engager avec plus d’assurance.

Voici quelques-unes des questions que nous lançons à la recherche de réponses :

  • Quelle position devrions-nous adopter à l’égard de l’intelligence artificielle? Y voyons-nous des bienfaits et en connaissons-nous bien les rouages? Comment d’autres professions composent-elles avec la nouvelle donne?
  • Sommes-nous à l’aise avec l’utilisation des outils de traduction automatique? Savons-nous appliquer ces outils à notre environnement de travail?
  • Comment les langagiers professionnels peuvent-ils mettre à profit leurs compétences générales pour créer de la valeur, au-delà de la technologie?
  • De quelle manière les réseaux sociaux peuvent-ils aider les langagiers professionnels à naviguer dans cette nouvelle ère? Comment l’industrie langagière peut-elle tirer profit de ces réseaux pour demeurer à l’avant-garde?
  • Comment l’industrie langagière peut-elle concrètement s’engager dans les nouveaux carrefours de l’IA au Canada? Comment les langagiers professionnels peuvent-ils s’y prendre pour pénétrer les divers secteurs d’activités?
  • Comment les langagiers professionnels peuvent-ils concrètement tirer parti des technologies de l’IA dans le cadre de la pratique de leur profession?
  • Comment les fournisseurs de services langagiers, peu importe leur taille, peuvent-ils intégrer des outils de veille commerciale ou stratégique dans l’exercice de leur profession?
  • Comment peut-on fidéliser sa clientèle dans un monde où le « biolangagier » est désormais en concurrence avec des applications et des algorithmes?
  • Comment la gestion au quotidien (facturation, gestion de projets, etc.) peut-elle être optimisée?
  • Comment les langagiers en pratique privée peuvent-ils rehausser leurs relations professionnelles et personnelles avec d’autres intervenants?
  • Réseautage : comment faire, par où commencer, avantages et bienfaits?
  • Quelles compétences les langagiers professionnels doivent-ils acquérir ou parfaire pour mieux tirer leur épingle du jeu?

Liste non exhaustive de types de conférenciers recherchés

  • Traducteurs agréés, terminologues agréés et interprètes agréés
  • Professionnels autonomes et salariés
  • Professionnels exerçant dans d’autres secteurs d’activités (CPA, avocats, CRHA, journalistes, etc.)
  • Professeurs universitaires
  • Personnes d’influence dans leur milieu professionnel

Publics visés

  • Praticiens
  • Gestionnaires (services linguistiques, cabinets de traduction, etc.)
  • Chercheurs, professeurs et étudiants en traduction, en terminologie ou en interprétation

Formats visés

  • Séances pratiques
  • Conférences (format « magistral »)

Veuillez noter que la priorité sera accordée aux séances pratiques.

Langues acceptées

  • Français
  • Anglais

Renseignements généraux

Un bloc de 60 minutes est alloué à chaque présentation. Le comité du programme du congrès se réserve le droit d’accepter ou de refuser toute proposition de présentation sans être tenu de justifier sa décision.

L’OTTIAQ a pour politique de couvrir les frais de participation des conférencières et conférenciers retenus pour la journée du congrès, à raison d’une personne par présentation. Le comité du programme du congrès peut, à sa discrétion, accepter de couvrir les frais d’une deuxième personne.

Critères de sélection

  • Niveau d’interaction ou d’échanges avec les congressistes
  • Pertinence par rapport au thème
  • Pertinence pour les trois professions

Commanditaires et exposants

Les personnes ou les entreprises souhaitant devenir commanditaires ou exposants dans le cadre du congrès de l’OTTIAQ sont priées de communiquer avec Émilie Bachelier par téléphone en composant le 514 845-4411, poste 222 ou par courriel à ebachelier@ottiaq.org.

Au plaisir de vous lire!

Consultez le programme des congrès de l’OTTIAQ

MXO | agence totale