29 mars 2012

 

 

 

Mot du président

 

La date limite pour renouveler notre adhésion approche. Chez certains, cette opération n'est qu'une formalité déjà effectuée, tandis que chez d'autres, elle suscite des hésitations. Et pourtant, ces hésitations n'ont pas lieu d'être, car il s'agit d'un investissement.

 

En effet, adhérer à l'OTTIAQ, c'est investir dans sa profession, c'est investir dans soi-même. Et comme dans beaucoup d'investissements, les résultats les plus puissants de l'adhésion à l'Ordre mettent du temps à se matérialiser. En effet, bâtir sa crédibilité, se positionner comme un joueur incontournable et faire changer les mentalités des donneurs d'ouvrage pour que nous tous, les membres, en profitions, ça prend du temps. Beaucoup de temps.

 

Ce qui ne veut pas dire que le travail que l'Ordre accomplit depuis 20 ans n'a pas d'impact. Pensons simplement à l'OQLF, qui est venu chercher l'OTTIAQ il y a un mois pour tester le nouveau module du Grand dictionnaire terminologique. Ou bien aux cabinets de traduction et aux entreprises qui exigent l'agrément de leurs employés langagiers, quand ils ne les font pas agréer eux-mêmes. Ou encore aux nombreuses sociétés qui passent par notre service d'offres d'emploi pour pourvoir leurs postes.

 

Que dire encore du fait que le gouvernement fédéral exige l'agrément pour s'inscrire comme fournisseur (à la quantité de membres qui travaillent pour lui, il serait mal avisé de l'oublier!)? Et à qui les journalistes de Radio-Canada s'adressent-ils quand il est question des professions langagières?

 

Pourquoi l'OTTIAQ est-il aussi populaire auprès de ces organismes-là? Parce que l'Ordre et les titres qu'il décerne ont acquis en deux décennies une respectabilité et une réputation incontestables. Ils sont devenus synonymes de professionnalisme, grâce à l'investissement de ses membres.

 

En plus, appartenir à un grand regroupement comme le nôtre vous donne du poids, de la visibilité, des moyens. Je ne vous cache pas que l'évolution de nos professions m'inquiète à certains égards et nécessite une réaction de la part des langagiers. Mais quelle influence aurons-nous si nous restons tout seuls, chacun dans notre coin? Les étudiants ont bien compris que cette position ne mène à rien, et c'est en masse qu'ils se sont levés pour se battre pour une cause à laquelle ils croient. N'est-ce pas un exemple à suivre?

 

Alors, plutôt que de vous demander si vous allez renouveler votre adhésion ou pas, investissez plutôt dans l'Ordre. Financièrement, bien sûr, mais aussi personnellement. Car prendre part à l'avancement de l'OTTIAQ – par exemple, en participant à la réflexion sur l'avenir de nos professions ou en formulant des commentaires constructifs et des conseils à ses dirigeants – c'est aussi rentabiliser sa cotisation.

 

 

François Abraham, trad. a.

presidence@ottiaq.org

 

 

Nouvelles du Conseil d’administration

 

À sa réunion du 22 septembre 2011, le Conseil d’administration (CA) a décidé de publier périodiquement un bref compte rendu des dossiers traités à ses séances à l’intention de tous les membres de l’Ordre. Pour lire le compte rendu de la dernière réunion, cliquez ici.

 

 

L’OTTIAQ, lauréat du Prix d’excellence Lyse-Daniels 2012

 

 

 

 

 

Le dimanche 25 mars dernier, l’organisme Impératif français a dévoilé les lauréats des Prix d’excellence Lyse-Daniels 2012.

 

L’OTTIAQ s’est vu décerner le Prix d'excellence Lyse-Daniels, volet « national », pour sa contribution à la promotion ou au rayonnement de la langue et de la culture d'expression française. Le président, M. Abraham, était sur place pour recevoir le prix.

 

Pour en savoir davantage sur l’événement, cliquez ici.

 

 

« On traduit dans l’Estrie » en primeur au Québec

 

En primeur au Québec cet été, « On traduit dans l’Estrie », suite très attendue de « Translate in the Catskills »!

 

On traduit dans l’Estrie, c’est :

  • Deux journées de formation intensive en traduction rédactionnelle.
  • Une activité de formation pour traducteurs qui visent le marché haut de gamme.
  • Une rencontre intime dans un décor de villégiature.
  • Un rendez-vous international propice aux échanges.
  • L’activité incontournable de l’été!

À l’auberge Estrimont Spas & Suites d’Orford, du 19 au 22 août 2012.

 

Les inscriptions sont maintenant ouvertes. Tarif préférentiel pour les membres de l’OTTIAQ, fier partenaire de l’activité. Cliquez ici pour vous inscrire

 

 

Soyez partenaire du cocktail d’honneur à Québec

 

Pour souligner ses 20 ans, l’Ordre tiendra un cocktail d’honneur dans la région de la Capitale-Nationale le jeudi 12 avril prochain, de 17 h 30 à 19 h 30.

 

Vous aimeriez être partenaire de l’OTTIAQ pour cette activité? Si vous êtes propriétaire d’une micro-entreprise ou exercez en pratique privée, vous pouvez vous associer à nous en faisant partie des partenaires jumelés. Le partenariat est divisé en tranches de 100 $, et votre nom figurera sur les affiches placées sur les lieux de l’événement. Voilà une façon abordable de vous faire connaître!

 

Notez qu’il est encore temps de vous inscrire à l’événement et de réserver votre place dans l’autocar.

 

Cliquez ici pour vous inscrire.

 

 

Saviez-vous que…  

 

Certaines personnes cessent d’être membres de l’OTTIAQ pour devenir membres de l’Association des traducteurs et interprètes de l’Ontario (ATIO) tout en continuant d'exercer au Québec. Comme l'agrément est reconnu d'une province à l'autre, elles semblent croire qu'elles peuvent continuer de s'annoncer comme traducteur agréé au Québec. Cependant, elles contreviennent alors aux dispositions du Code des professions et sont passibles d’amendes.

 

En effet, il faut savoir que nul ne peut offrir ses services professionnels au Québec, y compris sur le Web, en utilisant un titre réservé sans être membre de l’ordre concerné. Au même titre qu’un médecin ou un psychologue ontarien ne peut ouvrir de cabinet à Gatineau sans être membre du Collège des médecins du Québec ou de l’Ordre des psychologues du Québec, le langagier d’une autre province, même agréé, ne peut utiliser au Québec l’un des titres réservés aux membres de l’OTTIAQ.  

 

L’OTTIAQ entend continuer de surveiller de près l’utilisation de ses titres réservés.

 

 

L’ATTLC vous invite au « Translam »

 

L’Association des traducteurs et traductrices littéraires du Canada (ATTLC) vous invite au « Translam », la traduction en action. L'activité, animée par Louise Desjardins, réunira sur scène trois poètes-traducteurs dans le cadre du Festival Metropolis Bleu le 22 avril 2012 à 13 h à l'Hôtel Opus de Montréal. Antonio d'Alfonso, Francis Catalano et Diego Creimer liront chacun un poème inédit qui sera traduit par l'un des participants. Ces poèmes seront publiés sur le site Internet de l'ATTLC afin que vous puissiez vous aussi les traduire.

 

Cliquez ici pour en savoir plus.

 

 

Rappel : Formation continue en salle

 

Postédition ou révision de textes

14 avril à l’UQAM

Date limite d’inscription : 30 mars

 

La place grandissante de la traduction automatique (TA) nous oblige à considérer désormais la postédition ou révision des traductions machines comme une composante essentielle de la traduction professionnelle. Pour vous inscrire, cliquez ici.

 

Encouragez la relève : devenez mentor!

 

La session universitaire se terminant prochainement, plusieurs finissants seront à la recherche d’un mentor.

 

Ainsi, trois mentors sont recherchés pour le mois d’avril, dans la combinaison de langues français vers l’anglais, et ce, pour les régions de l’Outaouais, de Montréal et de la Capitale-Nationale.

 

Pour être mentor, il faut :

  • être membre de l’OTTIAQ
  • posséder au moins cinq ans d’expérience professionnelle (inscription au Tableau de l’Ordre)
  • avoir suivi la formation sur la déontologie et la pratique professionnelle (ou s’engager à la suivre)
  • ne jamais avoir fait l’objet d’une sanction disciplinaire

Pour soutenir la relève à titre de mentor, veuillez communiquer avec Bénédicte Assogba par courriel à bassogba@ottiaq.org

 

Pour en savoir plus sur le programme de mentorat, cliquez ici.

 

Quoi de neuf?

 

Formation sur la déontologie et la pratique professionnelle - Montréal

Cette formation de deux jours sur le Code civil du Québec, la Loi sur la protection des renseignements personnels dans le secteur privé, le Code de déontologie et les autres règlements et normes professionnelles vous ...

 

Au calendrier de l’Ordre

 

Formation continue

 

Formathèque OTTIAQ - La traduction de documents officiels
En ligne


Formathèque OTTIAQ - Les outils d'aide à la traduction: LogiTerm, SDL Trados et DéjàVu
En ligne


Formathèque OTTIAQ - La conjoncture économique et les valeurs mobilières : notions, terminologie et phraséologie
En ligne


Formathèque OTTIAQ - Comparative Punctuation
En ligne


Formathèque OTTIAQ - Le rôle-conseil
En ligne


Formathèque OTTIAQ - Initiation à la traduction en environnement
En ligne


Formathèque OTTIAQ - La ponctuation comparée
En ligne


Formathèque OTTIAQ - Taxes à la consommation : théorie et application aux services professionnels de traduction
En ligne


Formathèque OTTIAQ - Initiation à la traduction juridique
En ligne


Formathèque OTTIAQ - Les principes fondamentaux en ergonomie de bureau
En ligne


Formathèque OTTIAQ - Initiation à la traduction médico-pharmaceutique
En ligne


Formathèque OTTIAQ : La responsabilité professionnelle des traducteurs, terminologues et interprètes agréés
En ligne


Formathèque OTTIAQ - La facturation
En ligne


Formathèque OTTIAQ - Le marketing des services linguistiques
En ligne


Formathèque OTTIAQ - La protection des données numériques et la gestion documentaire
En ligne


Formathèque OTTIAQ - Le concordancier bilingue TradooIT
En ligne


Postédition ou révision de textes prétraduits
Région de Montréal - 14 avril 2012


L'autorévision
Région de Montréal - 20 avril 2012


 

 

 

 

 

Offres d’emploi en ligne

 

Traducteur intermédiare

 

Spécialiste, Traduction, Kanata

 

Traducteur principal ou traductrice principale (P1546) - Échelon 13

 

   
Vos commentaires et suggestions sont les bienvenus. N’hésitez pas à nous les transmettre à ottiaq@ottiaq.org
Visitez notre site Web www.ottiaq.org