Le conseil d’administration

Le conseil d’administration remplit le mandat de protection du public et voit au respect des processus établis par la loi. Il s’occupe de l’administration des affaires de l’Ordre.

Les membres du conseil d’administration 2016-2017 de l’OTTIAQ sont présentés ci-dessous.

Photo : Magalie Dagenais

Réal Paquette , traducteur agréé, président

Titulaire d’un baccalauréat spécialisé en études hispaniques (1979) et d’une maîtrise en traduction (1982), Réal Paquette a terminé la scolarité de doctorat en littérature comparée (1985) à l’Université de Montréal.

Il a toujours combiné deux passions : la traduction et l’enseignement. De 1982 à 1984, il a été chargé de cours en langue espagnole à l’Université de Montréal. Puis il a dirigé l’École de traduction de l’Université de Saint-Boniface (Manitoba) de 1984 à 1988. À partir de 1988, il est devenu chargé de cours en traduction à l’Université de Montréal et il a enseigné sporadiquement à l’Université Concordia. Il a aussi été l’accompagnateur de l’équipe de l’Université de Montréal aux Jeux de la traduction de 2006, année de leur création, jusqu’à 2014. Il a pris sa retraite de l’enseignement universitaire en mai 2015.

Devenu praticien en 1980 puis traducteur agréé en 1988 (Société des traducteurs du Québec), M. Paquette exerce sa profession en pratique privée. À l’OTTIAQ, il a été mentor et membre de divers comités et groupes de travail (communications, formation, mentorat). Il est également l’auteur des ateliers de formation continue L’adaptation publicitaire et Le rôle-conseil du traducteur : contrainte ou valeur ajoutée?

Réal Paquette a été premier vice-président, Affaires professionnelles, en 2010-2011, puis deuxième vice-président, Communications, en 2011-2012.

Il est président de l’Ordre depuis le 21 juin 2012.

Grand amateur de Cervantès, il est cependant persuadé de ne pas se battre contre des moulins à vent : il estime que la formation de la relève et la valorisation du titre sont au cœur même de la reconnaissance professionnelle.

Photo : Magalie Dagenais

François Bellemare, traducteur agréé, premier vice-président

Après avoir rêvé de devenir cowboy, policier, pompier, archéologue ascendant Indiana Jones, diplomate de haut vol en mode Bismarck et professeur d’histoire façon Société des poètes disparus, François Bellemare entreprend un profond voyage intérieur au terme duquel il découvrira sa nature profonde : il est le pont entre les mondes, la lanterne dans la nuit de l’incompréhension mutuelle, il est… traducteur.

Diplômé de l’Université Laval en Études internationales et langues modernes (2006) et Traduction (2009), il est bientôt recruté par le cabinet Edgar où, sous la tutelle de François Lavallée, il acquiert de solides bases et un goût de l’amélioration constante.

En 2013, à l’aube de ses 30 ans, il décide de faire le saut vers le travail autonome. Découvrant lors de séminaires de perfectionnement la formidable vitalité du milieu de la traduction au Québec et les défis auxquels il fait face, il se joint à l’OTTIAQ pour participer au mouvement de valorisation de la profession.

Photo : Magalie Dagenais

Shirley Fortier, traductrice agréée, deuxième vice-présidente

Shirley Fortier a fait des études en traduction et en littérature. Elle est chargée de cours à forfait au Département des lettres et communications de l’Université de Sherbrooke, où elle a contribué à l’élaboration d’un baccalauréat en traduction professionnelle et d’un cheminement de maîtrise en traduction littéraire et traductologie. Elle y enseigne la traduction (générale et spécialisée) ainsi que les fondements de la terminologie, en plus d’assumer la responsabilité des programmes de 1er cycle en traduction. Elle s’intéresse particulièrement aux enjeux relatifs à la formation et à l’intégration de la relève en traduction et en terminologie. À l’OTTIAQ, outre ses activités au conseil d’administration, elle est membre du comité du recrutement, du comité des ressources humaines et du comité d’appel.

Photo : Magalie Dagenais

Donald Barabé, traducteur agréé

Après des études spécialisées en traduction, Donald Barabé est entré au Bureau de la traduction du Gouvernement du Canada, où il a exercé les fonctions de traducteur puis de réviseur. Par la suite, il a acquis une vaste expérience en gestion, notamment en dirigeant les services de traduction du ministère de la Justice et du ministère des Affaires étrangères du Canada. Les dix dernières années de sa carrière, il a occupé le poste de Vice-président aux Services professionnels du Bureau de la traduction, et, à ce titre, était responsable des services de traduction assurés à l’ensemble des ministères et organismes du Gouvernement du Canada.

Monsieur Barabé est membre de l’Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec (OTTIAQ) et a enseigné la traduction à l’École de traduction et d’interprétation de l’Université d’Ottawa pendant près de dix ans. Il a prononcé de nombreuses conférences sur la profession de traducteur. Il a également signé ou co-signé plusieurs articles sur la profession et son évolution. Il est également président du conseil d’administration du Centre de recherche en technologies langagières à l’Université du Québec en Outaouais ainsi que membre des conseils d’administration de l’OTTIAQ et de l’Association de l’industrie de la langue du Canada (AILIA). À l’OTTIAQ, il est aussi responsable du comité sur la réserve d’actes professionnels en traduction.

Photo : Magalie Dagenais

Maria Duarte, traductrice agréée

Fervente de langues et littérature, la voie était toute tracée pour Maria Duarte qui, à la surprise de son entourage, a choisi la traduction plutôt que la carrière qu’on lui prédestinait. C’est ainsi que, munie d’un baccalauréat spécialisé en traduction de l’Université de Montréal, Maria a pris le chemin de la côte est pour intégrer une équipe de traducteurs en assurance. Pendant son séjour, elle a été trésorière de l’Association des traducteurs et interprètes de la Nouvelle-Écosse (ATINE). De retour au bercail, Maria a d’abord travaillé en pratique privée, puis s’est spécialisée en traduction financière et économique au sein de trois grands cabinets de services professionnels. À l’heure actuelle, elle est associée déléguée au sein du Groupe national de traduction/communications d’EY. Maria est aussi la responsable du Réseau des femmes professionnelles d’EY et à ce titre, organise des activités de réseautage et de perfectionnement pour les professionnelles ainsi que des conférences avec des femmes d’influence de Montréal. Elle a collaboré à l’élaboration d’un programme portant sur le coaching et le leadership des jeunes professionnelles d’EY à Montréal.

Responsable du Comité de l’agrément de l’OTTIAQ, Maria chapeaute une équipe de bénévoles engagés qui étudient les dossiers d’agrément. La gouvernance, la transparence et la relève sont au cœur de ses préoccupations. Maria est aussi membre de l’Association des femmes en finance du Québec (AFFQ).

Photo : Nathalie Guimond

Claude Dutil, MBA, administrateur nommé

Titulaire d’un baccalauréat en administration option marketing de l’université du Québec à Montréal et d’un MBA de l’université Concordia, Claude Dutil a travaillé en marketing et en publicité durant ses 40 ans de carrière. Maintenant semi-retraité et toujours aussi passionné il offre ses services en tant que conseiller stratégique sénior et en tant qu’administrateur de sociétés.

Monsieur Dutil a débuté sa carrière en tant que représentant des ventes à Imperial Tobacco en 1973.

Dès 1975 il s’est orienté vers la publicité en travaillant pour les agences Foster advertising et BCP où il a occupé le poste de superviseur du service à la clientèle. En 1979 il a été recruté par la pétrolière Gulf Canada où il a successivement occupé les postes d’analyste sénior en marketing, superviseur des ventes au détail et superviseur de la publicité pour l’est du Canada.

Au sein de l’entreprise  Autostock de 1986 à 1991, il a occupé le poste de directeur du marketing pour les bannières Monsieur Muffler ,Lebeau vitres d’autos et DuRo vitres et accessoires d’autos.

Monsieur Dutil a par la suite fondé sa propre agence de publicité, Défi marketing, qu’il a présidée durant 22 ans avant de la vendre en 2013 à des employés cadres. Il a orchestré des centaines de campagnes de publicité et marketing pour de grandes entreprises, des ordres professionnels et des PME dans différents secteurs d’activités.

Monsieur Dutil représente le public au CA de l’OTTIAQ à titre d’administrateur nommé par  l’Office des professions  du Québec depuis 2014. Il siège aussi  sur des comités et des conseils d’administration de différents organismes communautaires et privés.

« Je suis heureux  de partager mes connaissances en marketing et en management avec les membres de l’OTTIAQ et j’espère contribuer à l’épanouissement de leur ordre professionnel. » Claude Dutil

Lauren Michaels, interprète agréée

Lauren Michaels est née et a grandi à London, en Ontario. Elle est tombée amoureuse de la langue française en quatrième année, lorsqu’elle a eu son premier cours de français. Même si on ne parlait que l’anglais chez elle, elle excellait en français et elle a réalisé son rêve à l’âge de 21 ans : parler couramment le français après des années de français de base et une année passée en France dans le cadre d’un échange universitaire.

Après avoir obtenu, en 2007, un baccalauréat en études françaises et un certificat en traduction de l’Université Carleton, elle est allée vivre à Chicoutimi où elle travaillait comme traductrice indépendante. En 2012, elle a terminé l’exigeante maîtrise en interprétation de conférence à l’Université d’Ottawa et a ensuite passé deux ans à acquérir une expérience précieuse sur la Colline du Parlement aux côtés de quelques-uns des meilleurs interprètes du Canada. Elle travaille actuellement comme interprète de conférence indépendante à Québec.

À titre de membre de l’OTTIAQ et de son conseil d’administration, elle s’efforcera de rapprocher les interprètes de toutes les catégories – interprètes de conférence, judiciaires, communautaires et en langue des signes – pour qu’ils renforcent leurs compétences et sensibilisent le public à la valeur des services d’interprétation professionnels. Lauren Michaels est également membre du comité des interprètes de l’OTTIAQ.

Hélène Michon, terminologue agréée

Terminologue agréée, Hélène Michon travaille depuis près de 40 ans dans le milieu langagier. Elle a acquis une solide expertise en révision, en rédaction, en correction d’épreuves et en terminologie. Amoureuse de la langue, elle a à cœur de contribuer à en préserver la qualité en sensibilisant le public à l’importance du terme juste et de la rigueur rédactionnelle. Membre du comité du programme du congrès depuis 2015 et du comité des terminologues depuis 2016, elle fait partie du conseil d’administration de l’Ordre depuis novembre 2016.

Photo : Magalie Dagenais

Pascal Roberge, urbaniste, administrateur nommé

Titulaire d’un certificat de deuxième cycle en administration publique internationale de l’ÉNAP et d’une maîtrise en urbanisme de l’Université de Montréal, Pascal Roberge  est urbaniste et travaille à titre d’analyste-conseil au ministère du Conseil exécutif du gouvernement du Québec.

Il a occupé plusieurs fonctions dans l’administration publique québécoise et a été notamment adjoint au sous-ministre adjoint à la Direction générale de l’expertise hydrique, de l’analyse et de l’évaluation environnementale du ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs de 2009 à 2011. 

Depuis plusieurs années, M. Roberge est actif au sein d’ordres professionnels, notamment à titre d’administrateur nommé à l’Ordre professionnel des diététistes du Québec (2002-2008) et à l’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec (2008-2011). Il a également été membre du conseil d’administration de la Caisse populaire Bellevue-de-Québec (2002-2010) et président du Conseil de quartier Saint-Sacrement de la Ville de Québec (1997-2000).

Photo : Magalie Dagenais

Gilles Rondeau, T. S., administrateur nommé

Gilles Rondeau est  travailleur social et a été professeur de travail social  à l’École de  service social de l’Université de Montréal pendant 37 ans. Détenteur d’un doctorat en travail social de l’Université de Pittsburgh, il a occupé le poste de directeur de l’École de travail social de l’Université de Montréal pendant huit ans et a été à l’origine de son programme de doctorat. Il a été président de l’Ordre professionnel des travailleurs sociaux du Québec pendant deux ans. Il a reçu plusieurs prix et a été nommé en 2006 professeur émérite par l’Université de Montréal et en 2009 membre émérite par l’Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec. Il a siégé sur le Comité  d’experts en santé mentale et relations humaines de l’Office des professions du Québec. Il a présidé aux travaux du  Comité de travail en matière de prévention et d’aide aux hommes du Ministère de la santé et des services sociaux du Québec ainsi qu’au Comité de suivi du MSSS en la matière. Le Conseil Interprofessionel du Québec, lui a accordé sa plus haute distinction en le nommant récipiendaire du Prix CIQ 2015. En plus d’être membre du Conseil d’administration de l’OTTIAQ, il siège au Comité sur le contrôle de l’exercice de la profession notariale (CCEPN) de la Chambre des notaires du Québec.

Photo : Magalie Dagenais

Sébastien St-François, traducteur agréé

Titulaire d’un baccalauréat ès arts spécialisé en traduction (Université Concordia, 1993) et d’un certificat en sciences de l’éducation (Université du Québec à Montréal, 1994), Sébastien St-François exerce la traduction en pratique privée depuis 1993 et en société depuis 2001. Il a obtenu l’agrément en 1999. Il a aussi travaillé comme enseignant à la formation secondaire (générale et professionnelle) et occupé le poste de directeur général d’un cabinet de traduction montréalais. Depuis 2013, il est chargé de cours en traduction juridique pour l’Université du Québec à Trois-Rivières.

Au sein de l’Ordre, il a été notamment mentor, ambassadeur et formateur, syndic adjoint (de novembre 2008 à juin 2011) et syndic (de novembre 2012 à juin 2016) en plus d’avoir siégé à plusieurs comités (recrutement, congrès, Circuit).

M. St-François a été membre du Conseil d’administration en 2011-2012 et il est responsable du Comité du programme du congrès depuis 2012. En juin 2016, le Prix du bénévolat Claire-Stein lui fut décerné en reconnaissance de son action bénévole.

Fervent défenseur de la valeur de l’agrément en traduction auprès de ses clients, du public, des étudiants en traduction et des membres eux-mêmes, M. St-François siège comme administrateur pour apporter une contribution positive au travail et au rayonnement de l’Ordre auprès du public et de ses membres actuels et potentiels.

MXO | agence totale